Les sympathisants

J'ai l'esprit scientifique, je pèse le pour et le contre avant d'agir. J'en suis arrivée à la conclusion que la résistance civile est la meilleure option qu’il me reste pour sauver tout ce qui m’est cher.

Léa, étudiante en Sciences et ingénierie de l’environnement

Je me sens mal à l'idée de devoir déranger mes compatriotes en m’asseyant sur une autoroute. Mais l’inaction de nos autorités me force à devoir le faire, la situation est tellement urgente.

Willy, médecin dentiste retraité et grand-papa

J'ai peur de ce qui peut m’arriver en m’asseyant sur une route. Mais je suis bien plus terrifiée à l’idée de ce qui arrivera à mes petits-enfants si je ne fais pas tout ce qui est en mon pouvoir pour leur éviter un avenir invivable.

Pascale, infirmière et grand-maman

Je travaille dans le bâtiment, je sais à quel point le manque de main d'œuvre est catastrophique et que nos autorités n'ont pas de plan pour y remédier. Sans l’implication des citoyens pour les pousser à agir, on n’y arrivera jamais.

Eric, machiniste et secrétaire syndical

J’aimerais simplement que ma famille et mes amis puissent continuer d’avoir des rêves, des projets. J’aimerais que ma vie et celle des autres continuent de faire sens, malgré les épreuves difficiles qui nous attendent.

Cécile, logopède

Je ne veux pas regarder en arrière un jour et me rendre compte que je n'ai pas été assez courageux pour faire quelque chose.

Moritz, ingénieur étudiant
Défilement vers le haut