Les dates clés 

Le 19 mars 2022, deux supporters de la campagne ont déposé une lettre à Mme Sommaruga, dans laquelle ils l’informent de leur demande et de leur intention de s’asseoir pacifiquement sur les routes du pays pour la porter. “Nous faisons cela non pour vous blâmer en tant que décideuse politique, mais bien pour adresser à l’ensemble de notre société le cri d’alarme et de détresse que notre responsabilité citoyenne nous demande de porter. Nous le faisons dans une compréhension profonde de la démocratie qui nous appelle à agir pour le bien commun”

La campagne a débuté le 11 avril 2022. Pendant deux semaines, 18 personnes ont bloqué quatre axes routiers majeurs à LausanneGenèveBerne et Crissier, créant un débat national au sujet de la rénovation thermique. Simonetta Sommaruga elle-même s’est positionnée par rapport à la demande de Renovate Switzerland. Dans une lettre adressée à la campagne elle dit: “Pour moi, il est indiscutable qu’il faut agir et que la Suisse doit aller de l’avant dans la protection du climat. C’est pourquoi le Conseil fédéral a mis en consultation une nouvelle loi sur le C02. Avec cette nouvelle loi, le Conseil fédéral met à disposition, rien que jusqu’en 2030, environ 4 milliards de francs pour remplacer les anciens chauffages au mazout et au gaz et pour assainir les bâtiments.”

Pour les sympathisants de Renovate Switzerland, ces promesses restent toutefois insuffisantes, car elles ne répondent pas aux circonstances exceptionnelles et à la menace existentielle que représente la crise climatique. 

Faire croire à la population que ces mesures sont suffisantes, c'est mentir sur l'ampleur du danger auquel les gens sont confrontés. La réalité physique nous dit que ce que nous ferons dans les 2 à 3 prochaines années déterminera l'avenir de notre pays. Tout retard équivaut à la destruction de ce qui nous est cher.

Christian Anglada, 57 ans Ex-directeur d’institution, engagé dans la campagne Renovate Switzerland

Après avoir annoncé une pause dans les blocages fin avril 2022, afin de laisser au Conseil fédéral le temps de réfléchir et de se donner les moyens d’agir, les sympathisant de la campagne ont mené durant l’été plusieurs actions pour rappeler les autorités à leur devoir: En juillet, ils ont repeint en orange le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation, le 1er août, ils ont interrompu Mme Sommaruga lors de son allocution donnée à Fribourg. Mi-septembre, plusieurs personnes se sont collées à de célèbres tableaux représentant des paysages suisse au MCBA de Lausanne et au Kunsthaus de Zurich.

Malgré ces rappels, aucune réponse substantielle de la part du Conseil fédéral ne leur est parvenue.  Les personnes soutenant Renovate Switzerland sont prêtes à faire toute action non-violente nécessaire pour permettre à leurs enfants et petits-enfants de vivre dans un monde juste, avec dignité et intégrité. 

Aussi, au mois d’octobre, ils seront une centaine à retourner sur les routes et les autoroutes du pays. Ils invitent tous ceux qui auront été touchés par la détermination, le courage et l’utilité fondamentalement efficace de telles actions à les rejoindre. Car comme l’a dit Antonio Guterres à l’occasion de la sortie du rapport du Giec en avril 2022

«Les militants du climat sont parfois dépeints comme de dangereux radicaux, alors que les véritables radicaux dangereux sont les pays qui augmentent la production de combustibles fossiles. […] Nous avons une dette envers la jeunesse, la société civile et les populations autochtones car ce sont elles qui ont tiré la sonnette d’alarme et demandé des comptes à la classe dirigeante. Nous devons nous appuyer sur leur travail pour créer un mouvement depuis la base qu’il sera impossible d’ignorer.»

«C’est maintenant. C’est nous. C’est notre responsabilité d’agir et de montrer la voie pour sortir de ce mensonge et de ce désespoir collectif.  Si nous ne le faisons pas, personne ne le fera à notre place. »

Selina Lerch, 27 ans, psychomotricienne , engagée dans la campagne Renovate Switzerland

L’impact

En Suisse, une septantaine de personnes, des citoyens et citoyennes ordinaires venant de toutes parts de la Suisse, de différents milieux et avec des expériences variées, sont aujourd’hui impliquées dans l’organisation de la campagne. Elles étaient quatre lors du lancement de la campagne. Parmi la septantaine de personnes, six ont déjà quitté leur travail ou leurs études pour se consacrer entièrement à l’organisation de la résistance civile en Suisse. 

«Je n’ai plus d’autre option, je n’ai plus rien à perdre. Si je ne donne pas tout maintenant, je n’arriverai pas à me regarder dans le miroir dans 10 ans quand la crise climatique frappera ma famille.»

François Jakob, 27 ans, Ex-étudiant en anthropologie et volontaire à temps-plein pour la campagne

La première vague d’actions en avril 2022 a généré près de 150 articles de presse. Malgré des ressources financières et humaines limitées, les sympathisants de Renovate Switzerland ont réussi en quelques semaines à lancer un débat national sur l’efficacité énergétique des bâtiments et la crise climatique. 

En outre, la campagne a reçu le soutien de nombreuses personnalités politiques et scientifiques, parmi lesquelles Julia Steinberger, Balthasar Glättli ou encore Antonio Hodgers et Olivier Feller

Un réseau international 

La campagne Renovate Switzerland s’inscrit dans un réseau international de résistance civile.

Face à l’incontestable inaction de leurs gouvernements, des citoyens ordinaires se lèvent en Suisse et dans le monde entier et adressent à leurs autorités une demande de bon sens : claire, simple et réalisable. Le premier pas urgent et indispensable pour limiter un réchauffement catastrophique des températures. Pour porter cette demande et éviter la destruction de tout ce qui leur est cher, ils sont prêts à faire tout ce qui est pacifiquement nécessaire: perturber, se faire arrêter, aller en prison. 

En savoir plus sur Aufstand Der Letzer Generation, Fireproof Australia, Save Old Growth, Dernière Rénovation, Ultima Generazione, Stopp Oljeletinga!, Just Stop Oil , återställ våtmarker, Declare Emergency

Défilement vers le haut