participate

proclamate

Première action de Renovate Switzerland en Haut-Valais

Le vendredi 13 octobre à 16:45,  11 personnes soutenant la campagne Renovate Switzerland ont perturbé le trafic pour la première fois à Viège. C’est la quatorzième marche lente en Suisse et la sixième action non-violente en Valais, après Sion, Martigny, et Cran-Montana. L’action sera suivie par d’autres dans le courant de l’automne et de l’hiver.

Citation de Camille Burkhard, 25 ans, musicienne professionnelle: “10% de nos glaciers perdus en deux ans, et plus de 100 hectares de forêt brûlés à Bitsch cet été. Les conséquences de notre inaction face à la crise climatique mettent en danger la vie de milliards d’êtres vivants. J’ai décidé d’agir car je ne peux pas accepter ce massacre. Ensemble, aujourd’hui, on peut encore limiter la catastrophe. Et je compte m’engager jusqu’à ce que le gouvernement agisse pour protéger notre avenir.”

Citation de Martin Reck, 54 ans, secrétaire: “Je ne peux pas concilier avec ma conscience le fait de n’être que spectateur de la crise climatique. Elle touche impitoyablement la partie de la population mondiale qui y a le moins contribué. Je ne peux pas vivre en paix alors que des millions de personnes souffrent à cause de notre inconscience et de notre inaction.”

Une année plus chaude que jamais
L’été 2023 a été le plus chaud jamais enregistré. Cet automne aussi est anormalement chaud. Les premières données sur les températures mondiales pour le mois de septembre montrent qu’elles sont en moyenne 1,8 °C plus élevées par rapport aux niveaux préindustriels. Cela, alors qu’avec l’Accord de Paris, les pays se sont engagés à limiter le réchauffement global à 1,5°.
Les conséquences sont déjà catastrophiques, même en Suisse où des centaines de personnes meurent à cause de la crise climatique. Parce qu’il continue de subventionner et d’encourager la consommation de gaz et de pétrole, le gouvernement suisse est responsable de ce crime. L’inaction climatique met en danger la santé et la sécurité de la population ainsi que l’avenir sur Terre.
La résistance civile: dernier recours face à l’inaction climatique
Les citoyen·ne·s soutenant Renovate Switzerland voient la résistance civile comme l’ultime recours pour faire sortir la population et la politique suisse du déni et pousser à l’action. Ils et elles demandent au gouvernement de déclarer l’urgence climatique et comme première mesure de sécurité, de dresser un plan d’action pour rénover tous les bâtiments du pays d’ici 2030. Des centaines de citoyen·ne·s soutenant Renovate Switzerland retourneront dans la rue tout l’automne et l’hiver.