Dans l’impasse? Prenons la voie de la résistance civile!

Après un mois d’octobre intense, l’heure est à la mobilisation pour revenir encore plus nombreux l’année prochaine, jusqu’à ce que le Conseil fédéral permette à 100 000 personnes de se reconvertir aux métiers du bâtiment. Car l’urgence climatique et la crise énergétique ne laissent aucun répit. Toutefois, les décisions prises dernièrement lors de la COP27 et les actions menées jusqu’à présent n’offrent aucune solution à la hauteur de cette urgence. Cela montre une fois de plus que la résistance civile est nécessaire pour garantir la sûreté de notre avenir. Par le passé, cette méthode a déjà été à l’origine de grands changements… y compris en Suisse. Apprenez-en plus dans cette newsletter et participez à un quiz spécial!

​​Par Célia et Amélia de l’équipe média de Renovate Switzerland

COP27: où allons-nous déjà?

La COP27 s’est terminée ce dimanche à l’aube, et encore une fois, les États sont passés à côté de l’essentiel: toujours pas d’engagement suffisant et contraignant pour contenir le réchauffement climatique à 1,5°C degré par rapport à l’ère pré-industrielle et éviter la catastrophe. 

«L’humanité a le choix: coopérer ou périr. C’est soit un pacte de solidarité climatique — soit un pacte de suicide collectif.»

C’est ce qu’avait pourtant déclaré António Guterrez. À l’heure actuelle, le réchauffement se monte déjà à +1,2 degré et, selon les analyses de l’ONU, il faut s’attendre à dépasser les +2,4 d’ici à la fin du siècle si rien n’est fait! Certains scientifiques affirment même qu’espérer demeurer sous le plafond de 1,5° est désormais une chimère. Pour enfin trouver une «bretelle de sortie sur cette autoroute de l’enfer climatique», comme l’a qualifiée bien à propos le secrétaire général de l’ONU, on compte sur des négociations, un consensus, des compromis. Mais est-ce bien décent de «négocier» sur l’avenir et la vie de l’humanité entière? Alors, puisque la sortie semble encore loin, bloquons-la, cette autoroute, et traçons nous-mêmes une nouvelle voie viable… grâce à la résistance civile! 

La résistance civile: une issue

«Si, de par sa nature, cette machine [gouvernementale] veut faire de nous l’instrument de l’injustice envers notre prochain, alors je vous le dis, enfreignez la loi. Que votre vie soit un contre-frottement pour stopper la machine», écrivait en 1849 Henry David Thoreau, un opposant à l’esclavage aux États-Unis, à qui l’on attribue l’une des premières définitions de la résistance civile. Depuis, Martin Luther King ou Gandhi sont devenus parmi les symboles de cet instrument légitime. Mais la population suisse a elle aussi déjà défendu ses droits par la résistance civile. En 1975, la Gewaltfreie Aktion Kaiseraugst (action non violente de Kaiseraugst) a par exemple empêché la construction d’une centrale nucléaire dans la commune argovienne. Ayant grandi pour atteindre les 15 000 personnes, ce groupe d’opposants au nucléaire a occupé un terrain pendant trois mois, et fini par remplir leur objectif. La résistance civile a également été utilisée pour remettre en question l’obligation militaire de servir. Des hommes sont allés jusqu’en prison en refusant sciemment d’effectuer leur service. En 1961, ils étaient 47, 788 en 1984 et en 1992, la possibilité d’un service civil de remplacement a été adoptée. Même pour le droit de vote des femmes, la résistance civile a été nécessaire: en 1957, les femmes de la commune d’Unterbäch ont voté alors qu’elles n’y étaient pas autorisées. Un signe fort a ainsi été donné, comme avec de nombreuses autres actions qui ont permis le suffrage féminin en 1971. Ces exemples montrent que la résistance civile fonctionne si suffisamment de citoyens s’engagent et persévèrent.

En ce qui concerne la campagne Renovate Switzerland, une phase de mobilisation sera menée cet hiver afin que l’année prochaine, nous puissions à nouveau démontrer ensemble toute la puissance de la résistance civile! Serez-vous de la partie?

QUIZ résistance civile: gagnez deux places pour une soirée film!

Avant de vous lancer sur la route avec la résistance civile, vous devez passer la théorie 😉 Faites ce petit quiz et envoyez vos réponses à [email protected] jusqu’au 5 décembre. Si vous y répondez bien, vous pourrez remporter deux places pour une soirée film sur la résistance civile avec les fondateurs de la campagne après tirage au sort.

1. Quel est le nom du groupe d’activistes qui s’est battu pour l’arrêt de la ségrégation à bord des transports publics dans les États-Unis des années 60?

2. Contre quel impôt Gandhi a-t-il lancé un célèbre acte de résistance civile?

3. Le service civil en Suisse a été créé sous la pression d’hommes qui ont refusé d’effectuer le service militaire. Par quel terme étaient-ils désignés?

4. En heures cumulées (estimation à +/-100h près), combien de temps les sympathisants de Renovate qui se sont assis sur la route en octobre ont-ils passé au poste de police?

Prochaines séances d’info et mobilisation

Vous souhaitez en savoir plus sur la demande et les méthodes de Renovate Switzerland? Vous voulez aller sur la route ou avez envie de soutenir la campagne dans les coulisses? Les séances d’informations continuent!

🔸Fribourg: 22 novembre // 19–21h // Les Arsenaux, rte des Arsenaux 8
🔸Genève: les mardis // 19–21h // Almacén, rue des Grottes 6
🔸Lausanne: les jeudis // 19–21h  // Pôle Sud, av. Jean-Jacques Mercier 3
🔸Bienne: les jeudis // 19–21h // Atomic Café, Bahnhofplatz 5
🔸Berne: 26 novembre // 14h30–16h30 // Generationenhaus, Bahnhofplatz 2 (rdv entrée gauche, côté Bubenbergplatz)
🔸Zurich: 23 novembre // 19–21h // Cabaret Voltaire, Spiegelgasse 1
🔸En ligne: les mercredis // 19–20h30 // Inscription ici!

Plus de dates à suivre sur renovate-switzerland.ch/rejoindre!

Et puis, la mobilisation est une étape cruciale dans la résistance civile. Grâce à elle, soyons plus nombreux et restons plus longtemps sur les routes lors des prochaines actions. Vous souhaitez aider la campagne à recruter plus de monde? Rejoignez le chat du groupe local de votre région et restez informés.

🔹 Genève: https://t.me/+fdlo7XO8qu02MGY0 
🔹 Lausanne: https://t.me/+-mJt0G1syrM2NjE0
🔹 Zurich: https://t.me/+KGVqfo4orIcwMGQ8 
🔹 Bienne: https://t.me/+22o3qrAZfa02Yjc0 
🔹 Fribourg: https://t.me/+819rP_1qBeowYzk0 

Vous n’êtes d’aucune de ces villes, mais souhaitez aider à la mobilisation? Faites de la promotion près de chez vous pour les séances d’info en ligne (flyering, etc.) ou créez un groupe de sympathisants dans votre région: annoncez-vous sur ce chat: https://t.me/+fj6i1PCaBEE1Y2Y0!

Défilement vers le haut