Lettre ouverte à Mme la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, de la part des Sympathisants de Renovate Switzerland

Berne, le 1er novembre 2022

Madame la Conseillère fédérale,

Nous nous appelons Sarah Meigniez, Moritz Bischof, Pierre-Alain Mooser ou encore Daria Wüst. Nous avons entre 16 et 78 ans. Nous sommes écoliers, parents, étudiants, travailleurs, retraités. Nous venons de Genève, de Coire, de Lugano, de Schaffhouse ou de St-Imier. 

En mars dernier, nous vous avons fait parvenir une lettre vous pressant de faire tout ce qui était en votre pouvoir pour accélérer la rénovation thermique des bâtiments afin de combattre la crise climatique. Nous aimerions vous remercier d’y avoir répondu et d’avoir accepté d’entrer en dialogue avec nous. 

Malheureusement, la politique climatique suisse est encore “insuffisante”, comme le montrent les classements internationaux dans lesquels elle arrive en queue de peloton.  Ni le contre-projet à l’initiative des glaciers, ni la nouvelle loi CO2, ni l’offensive de formation dans le secteur du bâtiment ne contiennent des mesures suffisamment fortes pour répondre de manière appropriée et dans les temps à l’urgence absolue dans laquelle se trouvent notre pays et l’humanité. Une urgence pourtant maintes fois soulignée dans les derniers rapports du GIEC.

Tout au long du mois d’octobre, vous avez sûrement entendu parler de nous car, en compagnie d’autres sympathisants de la campagne Renovate Switzerland, nous avons bloqué dix fois de grands axes routiers du pays pour porter notre revendication. 

En débloquant immédiatement quatre milliards de francs, 100’000 personnes pourraient recevoir une bourse permettant de se reconvertir dans les métiers de la rénovation thermique. Comme le soulignent de nombreux experts, le manque de main d’œuvre dans ce secteur est criant et des mesures fortes doivent être prises maintenant pour accélérer drastiquement la rénovation thermique des bâtiments. Cette dernière est un premier pas majeur pour réduire les émissions de CO2 et le gaspillage d’énergie. Elle est bénéfique pour la création d’emplois et l’économie du pays. De plus, elle est consensuelle car elle ne suscite pas de controverse politique et est soutenue par une majorité de la population.

Nous sommes conscients des innombrables freins qui empêchent le Parlement et le Conseil fédéral de prendre les décisions qui s’imposent face à l’urgence climatique. Nous sommes conscients de la complexité du problème. Nous reconnaissons également que notre démarche s’écarte des voies traditionnelles de la politique institutionnelle et qu’elle dérange. Chacun et chacune d’entre nous a déjà essayé d’attirer l’attention sur l’urgence climatique au moyen d’instruments politiques traditionnels – malheureusement sans succès. Vu l’ampleur du problème et le peu de temps qu’il nous reste, nous pensons que la résistance civile est légitime et nécessaire. 

C’est pourquoi nous sommes convaincus que la campagne que nous menons est importante pour notre pays. Depuis le début du mois d’octobre, nous avons relancé un débat national plus que nécessaire sur l’urgence climatique et la manière d’y répondre collectivement. Menées par moins de soixante personnes de tous âges et tous bords, nos actions non violentes ont suscité des milliers de conversations et la rédaction de centaines d’articles mentionnant le sujet de la rénovation thermique, habituellement grand oublié de la transition énergétique.  

Afin d’échanger autour de nos motivations et de notre revendication, nous souhaitons, Madame la Conseillère fédérale, vous proposer une rencontre. Elle serait aussi l’occasion de nous présenter, afin que vous puissiez mettre des visages sur les noms des personnes qui militent au quotidien au sein d’un mouvement grandissant qui continuera, quoi qu’il en coûte, à s’engager pacifiquement pour un futur digne d’être vécu.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions, Madame la Conseillère fédérale, d’agréer nos salutations distinguées. 

Alicia Luther, Aline Gavillet, Anaïs Tilquin, Anne Dinkel, Antoine Mayerat, Arthur Guion, Aurianne Stroude, Brigitte Nicod, Bryan Marguier, Cécile Bessire, Chloé Magnan, Christian Anglada, Christian Widmann, Damien Cottet, Daria Wüst, Dominique Bovey, Dylan Pouilly, Elizabeth Isler, Eric Ducrey, Fabian Schildknecht, Francesca Considine, François Jakob, Frédérique Nardin, Gilbert Rossier, Guillermo Fernandez, Isabelle Veillon, Julian Zubler, Justin Picard, Laurence Sutter, Max Voegtli, Melissa Schach, Moritz Bischof, Nadia Giandeini, Nicolas Presti, Niels Zubler, Pascal Veillon, Pascale Berlincourt , Peter Tillessen, Pierre-Alain Mooser, Reinhard Schach , Robin Jolissaint, Sabine Zubler , Sarah Meigniez, Sébastien Schaer, Selina Lerch, Solène Delille , Sylvain Isler, Tatyana Grayfer, Willy Burri 

au nom de tous les sympathisants de la campagne Renovate Switzerland

Défilement vers le haut