Résistance rime avec persévérance

Arthur, Melissa, Reinhard, Julia, Peter, Nicolas, Aline, Max, Damien, Anaïs, Sylvain, Dylan, Anton, Tom, Brigitte, Willy: cette semaine, les sympathisants de Renovate Switzerland ont mené trois blocages, entre Lausanne, Berne et Zurich. Pour exiger du Conseil fédéral d’accélérer la formation de milliers de personnes aux métiers de la rénovation thermique, ces personnes de tous âges et de tous horizons démontrent un courage et une persévérance à toute épreuve.

Retour sur la semaine d’actions

Lundi matin, cinq sympathisants de Renovate ont bloqué une sortie d’autoroute à hauteur de Lausanne Bourdonnette. Parmi eux, Tom, Sylvain, Willy, Anton, mais aussi Brigitte, retraitée et déterminée:

«Ce sont nos vies qui sont en jeu et c’est à nous d’exiger qu’elles soient protégées. Si nous nous y mettons tous, en tant que citoyens, nous avons un pouvoir immense. Nous devons exiger du Conseil fédéral qu’il respecte ses engagements et la rénovation thermique des bâtiments est une mesure évidente qu’il pourrait prendre dès maintenant.»

Le lendemain, l’action a été marquée par l’engagement de Julia Steinberger, professeure d’économie écologique à l’Université de Lausanne. Accompagnée de Peter, Anaïs, Dylan, Nicolas et Guillermo, elle a bloqué l’entrée et la sortie de l’autoroute A6, à hauteur de Berne Wankdorf. «J’agis de la sorte, car je ne vois pas d’autres façons de sauver les chances de vie de l’humanité», a-t-elle confié au Temps. Sa participation à la campagne s’inscrit dans une tendance plus large et internationale de scientifiques ayant fait le choix de l’action non violente face à l’urgence climatique. Un article récent paru dans Nature Climate Change et rédigé par des climatologues de renom, dont Julia, exhorte les scientifiques à se joindre à la résistance civile, et pour cause:

«Les personnes qui doutaient encore de nos rapports se rendent compte, par des actes de ce type, que la situation est vraiment urgente. Et ils réalisent qu’on ne se contente pas de rester toute la journée derrière notre bureau.»

Elle affirme qu’elle continuera, car elle n’a pas d’autres choix: «Je n’ai pas le droit d’abandonner, même au risque de tout perdre». La vidéo de son arrestation a fait le tour du monde et suscité de nombreuses réactions médiatiques, dont ce débat sur la RTS, pour le moins intéressant. 

L’action de Berne a aussi été marquée par une intervention musclée de la police et la colère d’un camionneur, qui a forcé le barrage. Les sympathisants de la campagne ont décidé de ne pas porter plainte, mais plutôt d’inviter les personnes concernées à revenir sur cet incident autour d’un café. «Ce qu’il a fait n’est pas correct, mais les vrais criminels sont nos gouvernements, qui mettent les citoyens dans cette situation en premier lieu. En ne faisant pas leur travail et en sauvant le monde d’un effondrement imminent», dit Anaïs Tilquin au 20 Minutes.

Vendredi dernier, ils étaient sept à mener un nouveau blocage, sur l’Utoquai à Zurich: Melissa, son père Reinhard, Max, Aline, Sylvain, Damien, et puis Arthur. Lui non plus ne voit pas d’autre option, et il revient encore et encore sur la route, malgré les arrestations:

«C’est la troisième fois que je m’assois sur la route pour demander au Conseil fédéral de décréter une mobilisation générale pour la rénovation thermique des bâtiments. Je n’en reviens pas que je doive faire cela, simplement pour défendre mon droit à un avenir.»

La force de toutes ces personnes est inspirante, et elles vont continuer! Parce que c’est nécessaire et juste. Avez-vous aussi de la ténacité à revendre?

Prochaines soirées d’information

Les actions de Renovate Switzerland vous interpellent? Vous vous demandez quelles sont les raisons qui nous ont poussés à choisir cette méthode, et cette demande? Vous voulez aider à l’organisation de la campagne, ou même vous asseoir sur la route? Alors, participez à une soirée d’information!

🔸À Fribourg: les 18 et 25 octobre, de 19h à 21h, Les Arsenaux, route des Arsenaux 8
🔸À Zurich: les 18 et 26 octobre, de 19h à 21h, Cabaret Voltaire, Spiegelgasse 1
🔸À Berne: le 26 octobre, de 19h à 21h, Denk:mal, Lagerweg 12
🔸À Genève: tous les mardis, de 19h à 21h, à L’Almacén, rue des Grottes 6
🔸À Lausanne: tous les jeudis, de 19h à 21h, au Pôle Sud, av. Jean-Jacques Mercier 3
🔸À Bienne: tous les jeudis, de 19h à 21h, à l’Atomic Café, Bahnhofplatz 5
🔸En ligne: tous les mercredis de 19h à 20h30. Inscrivez-vous ici!

Soutenez la campagne comme vous le souhaitez!

Vous n’êtes pas prêts à aller sur la route, mais avez envie de contribuer à la campagne? Votre soutien, quel qu’il soit, est plus que bienvenu!

🙏 Si vous le pouvez, faites un don. Il servira à financer les actions, organiser les formations ou encore payer celles et ceux qui travaillent à plein temps pour la campagne.
→ Merci de votre générosité!

💪 Si vous êtes motivés et avez du temps libre à consacrer, alors rejoignez l’une des équipes de choc qui œuvre en coulisse. Médias, stratégie, finances, recrutement… Sans ces personnes qui gèrent l’organisation de Renovate Switzerland, cette phase d’action ne serait pas ce qu’elle est. Suivant votre investissement, vous pouvez recevoir une rétribution financière.
→ Inscription par ici!

👍 Likez, commentez, postez, tweetez, retweeter! Votre activité sur les différents réseaux sociaux de Renovate Switzerland est d’un soutien déterminant. Alors, devenez les «influenceurs» de la campagne: votre enthousiasme pourrait bien convaincre vos proches ou vos followers à la soutenir à leur tour ;).
→ Hop! vers Facebook, Instagram, Twitter ou LinkedIn!

Défilement vers le haut